S’attaquer aux racines : Réintégrer les droits humains et l’égalité des genres dans le programme de développement pour l’après-2015

Ce document vise à contribuer aux débats sur les causes fondamentales des inégalités – notamment de l’inégalité des genres – à l’intérieur du processus de développement pour l'après-2015.

Justice climatique : Pourquoi les femmes doivent être intégrées

L’issue de la 21ème Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques vient conforter les raisons pour lesquelles les femmes doivent être au cœur des décisions et des mobilisations pour faire progresser la justice climatique. Cette semaine, l’AWID examine quelques défis et opportunités liés à l’intégration des femmes dans ces processus.

Objectifs de développement durable: quelle suite selon une perspective féministe ?

Adopté en septembre 2015, le programme de développement durable pour 2030 est l’aboutissement d’un processus de trois ans, au cours duquel les activistes et organisations se sont mobilisé-e-s pour qu’une place centrale soit accordée à l’égalité de genre et aux droits humains des femmes.

Que la fête commence ! Mettons en œuvre le Programme de développement pour l’après-2015

Cette semaine, l’adoption formelle du Programme de développement pour l’après-2015 est venue couronner trois années d’intense travail pour de nombreuses parties prenantes. En tant que membre de la société civile et représentante de la jeunesse, je suis honorée d’avoir eu la chance de collaborer avec un groupe d’extraordinaires activistes de la santé et des droits sexuels et reproductifs (SDSR). Tous et toutes ont plaidé sans relâche en faveur des droits des jeunes et des femmes pour tenter de faire de ce nouveau programme un outil ambitieux, progressiste et centré sur les droits humains.

Le programme de développement pour 2030 adopté est solide en matière de genre mais demeure confronté à des obstacles structurels

Les représentant-e-s des pays qui se sont réuni-e-s au sous-sol du quartier général des Nations Unies à New York ont adopté en fin de soirée dimanche 2 août, au terme d’une procédure longue de trois années, le programme de développement durable pour 2030 afin d’orienter les priorités pour les quinze prochaines années.

À moitié plein ou à moitié vide? L’ONU et les États membres utiliseront-ils leur pouvoir pour promouvoir un programme transformateur de développement ?

Nous entamons aujourd’hui la dernière étape du processus visant à établir le programme de développement pour l'après-2015. Au cours des deux prochaines semaines de négociations qui auront lieu à l’ONU et des mois de consultations informelles qui s’en suivront, se tiendront des débats sur la déclaration initiale, les ODD et leurs cibles et les moyens de mise en œuvre, ainsi qu’un suivi et un réexamen des mécanismes présentés dans l’avant-projet de document final. 

Les délégué-e-s d’Addis ont échoué à joindre le geste à la parole en matière d’égalité de genre

Si les dirigeant-e-s du monde ont défendu, de façon purement formelle, les droits des femmes lors de la Conférence sur le financement du développement,  le Programme d’action d’Addis-Abeba révèle pourtant une réalité différente. 

La route cahoteuse vers Addis (FdD3): enjeux pour les droits des femmes

À quelques jours de la troisième Conférence internationale sur le financement du développement (FdD3), qui débutera le 13 juillet à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne, les gouvernements au siège des Nations Unies à New York sont toujours plongés dans les négociations autour du document final. Au beau milieu de cette incertitude, une chose est sûre : les décisions qui seront prises à Addis façonneront le paysage des quinze prochaines années en matière de financement du développement, notamment le financement des droits des femmes, de l’égalité de genre et des objectifs de développement durable (ODD), dont il sera convenu en septembre 2015 à l’Assemblée générale de l’ONU.

Premières réactions de l’AWID à l’avant-projet de conclusions concertées de la CSW 58

L’avant-projet de conclusions concertées, ou « avant-projet zéro » présenté et soumis au débat par ONU Femmes en préparation de la 58e session de la Commission de la condition de la femme (CSW), qui se tiendra à New York du 10 au 21 mars 2014, a été publié le 4 février. L’AWID présente ici ses premières réactions et son analyse.

Déclaration de l’AWID à la 58e session de la Commission de la condition de la femme

La 58e session de la Commission de la condition de la femme a eu lieu au siège des Nations Unies à New York 10-21 Mars 2014. Le thème prioritaire sera «Les défis et les réalisations dans la mise en œuvre des Objectifs du millénaire pour le développement pour les femmes et les filles». AWID à fait la déclaration suivante en tant qu'entrée avant les débats.