Ressources

Des ressources multimédias féministes rassemblées en un seul endroit : vidéos, matériel audio (interviews), présentations et infographie.

Devenir membre

© AWID/Ganske

L’impact du fondamentalisme et de l’extrémisme sur les droits culturels : entretien avec la Rapporteuse spéciale de l'ONU

Dans son second rapport au Conseil des droits de l’homme (34e sessions, mars 2017), Karima Bennoune, la Rapporteuse spéciale dans le domaine des droits culturels, explique en quoi la montée des fondamentalismes et des extrémismes, sous leurs diverses formes, représentent une grave menace pour les droits humains dans le monde entier.


Pour mieux comprendre l'impact de ce rapport, l'AWID s'est entretenue avec Karima Bennoune autour de quatre questions :

  • Pourquoi a-t-elle décidé de se concentrer sur les fondamentalismes religieux dans ce rapport ?

  • Quels sont les méthodes de violation des droits culturels les plus courante utilisées par les extremismes et les fondamentalismes ?

  • Comment les organismes internationaux de droits humains utilisent-ils les connaissances des activistes féministes pour mieux affronter les fondamentalismes religieux ?

  • En quoi les conclusions de ce rapport sont importantes pour les activistes féministes ?

(vidéo en anglais, sous-titres disponibles en français)


Le rapport

La Rapporteuse spéciale définit les fondamentalismes et les extremismes comme des idéologies qui présentent plusieurs manifestations, mais qui se retrouvent un thème commun de l'abus des droits culturels.

Le rapport avance de nombreuses solutions qui permettent de contrecarrer l'impact des fondamentalismes religieux. Entre autres, une suggestion est de s'appuyer sur l'expertise des défenseur-se-s des droits humains.

En soutien à ce rapport, Alejandra Sardá-Chandiramani, Directrice des programmes à l'AWID, a déclaré lors du Conseil des droits de l'homme :

« La culture et la religion ne devraient pas être utilisées pour justifier la violence et la discrimination contre qui que ce soit. Cela inclut les femmes et les filles, les minorités ethniques ou religieuses, les personnes qui présentent des genres ou des identités sexuelles non-conformes aux standards [...] Nous insistons pour que les gouvernements agissent maintenant pour protéger et garantir les droits culturels sur une base d'égalité, et nous appelons tous les membres des Nations Unies à soutenir les efforts pour s'opposer à la montée des fondamentalismes et extrémismes religieux. »

Partage