Les voix des féministes, des mouvements de défense des droits des femmes, des LGBTIQ+ et des groupes transgenres doivent occuper une place centrale au sein du mécanisme des procédures spéciales.

Cette déclaration a été prononcée par l'AWID le vendredi 16 juin 2023 au nom de 9 organisations de la société civile à l'occasion de la réunion annuelle de la société civile avec les procédures spéciales.

Les États ne peuvent défendre l'autonomie corporelle sans procéder à une transformation radicale de l'ordre économique international ainsi qu’à des réparations transformatrices

Cette déclaration conjointe a été prononcée par Action Canada pour la population et le développement le 21 juin 2023, lors du dialogue interactif avec le groupe de travail sur la discrimination à l'égard des femmes et des filles lors de la 53e session du Conseil des droits de l'homme.

Les féministes demandent aux États et à l'ONU de défendre le droit à l'autonomie corporelle pour tou·te·s

Cette déclaration conjointe a été prononcée par Action Canada pour la population et le développement le 30 juin 2023, lors de la discussion annuelle d'une journée sur les droits humains menée par le panel des femmes consacré à la violence fondée sur le genre à l'encontre des femmes et des filles dans la vie publique et politique, lors de la 53e session du Conseil des droits de l'homme.

Les procédures spéciales de l'ONU doivent prendre des mesures concrètes afin de garantir la participation et la mobilisation de la société civile dans le cadre de leurs mandats

Cette déclaration commune a été prononcée par l’Initiative pour les droits sexuels le 16 juin 2023 au nom de la campagne #EmptyChairs et de 15 organisations, lors de la réunion annuelle de la société civile avec les procédures spéciales.

Il n’y a pas de place pour les projets politiques antitrans à l’ONU

Nous refusons le détournement du cadre des droits humains selon laquelle la réalisation des droits des femmes trans et celle des droits des femmes cis sont, ou peuvent être, incompatibles ou conflictuelles.

Pourquoi les féministes rejettent la Big Tech

Les féministes rejettent le principe selon lequel l'inclusion des femmes en tant que consommatrices de technologie est une voie vers l'autonomisation économique.

IR: Journee Internationale de la femme: Des portails hybrides physiques-virtuels au CSW67

Rapport: Investissement à impact de genre

L'investissement à impact de genre est désormais considéré comme une solution contre les inégalités de genre. Et pourtant, comme le montre notre rapport, il fait partie du problème.

Voici les nouvelles membres de notre Conseil d’administration !

Merci à l’ensemble des membres qui ont pris part à la nomination des nouvelles membres de notre Conseil d’administration. Votre mobilisation a été essentielle dans l’identification de ces brillantes féministes engagées, qui joueront un rôle crucial dans la gouvernance et la supervision organisationnelle de l’AWID et qui nous aideront à tenir notre orientation stratégique.

Déclaration conjointe de la société civile sur l’avortement à l’occasion de la 51e session du Conseil des droits de l’homme

La tendance amorcée à la dépénalisation, à l’accessibilité à des avortements auto-gérés et à l’élimination des restrictions juridiques superflues sur les services d’avortement doit se poursuivre jusqu’à ce que toutes les personnes aient la garantie de leur autonomie corporelle, sans discrimination.