Déclaration conjointe de la société civile sur l’avortement à l’occasion de la 51e session du Conseil des droits de l’homme

La tendance amorcée à la dépénalisation, à l’accessibilité à des avortements auto-gérés et à l’élimination des restrictions juridiques superflues sur les services d’avortement doit se poursuivre jusqu’à ce que toutes les personnes aient la garantie de leur autonomie corporelle, sans discrimination.

Au-delà de BlackRock : Défier les Partenariats Corporatifs de l'ONU

La justice économique féministe doit l'emporter sur les avantages des investissements d'ONU Femmes

Le 23 août 2022, les féministes à l'origine de la campagne #BlockBlackRock ont ​​rencontré des représentant·es d'ONU Femmes pour exprimer leurs inquiétudes concernant le partenariat annoncé avec la plus grande société d'investissement au monde, BlackRock, et l’approche d’ONU Femmes sur les partenariats corporatifs en général.

Les groupes féministes refusent les tentatives étatiques de recul sur la justice de genre au CDH50

UN flag
© Flickr - UN Geneve
UN logo on screen

Aux Nations Unies, les États et les antidroits unissent leurs forces pour faire régresser la justice de genre

Les discours antidroits commencent à infiltrer les négociations de certaines résolutions à la dernière session du Conseil des droits de l’homme.

Les groupes féministes demandent aux États de cesser de réprimer les jeunes activistes féministes

Les jeunes défenseuses des droits humains sont sujettes à une plus forte oppression et stigmatisation dans leur foyer, au sein de la famille et par les membres de leur communauté.

Communiqué de presse : Plus de 700 organisations de défense des droits des femmes et féministes demandent la fin du partenariat de l'ONU Femmes avec Blackrock

*/ /*-->*/

Mis à jour le 5 septembre 2022

La société de gestion d'actifs détient des investissements dans les combustibles fossiles et la fabrication d'armes militaires et civiles

Les Féministes demandent la fin du partenariat de l'ONU Femmes avec Blackrock

*/ /*-->*/ /*-->*/

Le 25 mai 2022, l’ONU Femmes a annoncé un partenariat avec la compagnie BlackRock, Inc. "pour promouvoir la croissance de l’investissement à optique de genre". Un collectif de militantes féministes et d'organisations de défense des droits des femmes du monde entier s'est réuni pour réagir. Vous pouvez lire leur lettre à l’ONU Femmes ci-dessous.

Tenir l’armée du Myanmar responsable de la violence à l’égard des femmes

Tenir l’armée du Myanmar responsable de la violence à l’égard des femmes

Lire la version birmane

DÉCLARATION : Les féministes réclament la #JusticeVaccinale

Plusieurs féministes et organisations féministes se sont récemment réunies pour analyser les causes profondes de l’accès inégal à la santé et aux vaccins qui sauvent des vies partout dans le monde. Cette injustice est en grande partie causée par l’accumulation de doses vaccinales par les États riches du Nord et l’interférence des puissantes sociétés transnationales et des philanthrocapitalistes dans les efforts visant à fournir un vaccin abordable contre la COVID-19.
 

Nous exigeons une relance post-COVID féministe !

La crise du COVID-19 a mis à nu les profondes inégalités au sein des sociétés et entre celles-ci, inégalités résultant d'oppressions imbriquées antérieures à la crise. Les réponses à la pandémie ont démontré comment les fondamentalismes de marché, religieux et nationalistes se consolident et s'entremêlent pour étendre le pouvoir politique, social et économique et l'influence des acteurs et des entreprises anti-droits, au détriment des plus marginalisé.e.s.