Tenir l’armée du Myanmar responsable de la violence à l’égard des femmes

Tenir l’armée du Myanmar responsable de la violence à l’égard des femmes

Lire la version birmane

DÉCLARATION : Les féministes réclament la #JusticeVaccinale

Plusieurs féministes et organisations féministes se sont récemment réunies pour analyser les causes profondes de l’accès inégal à la santé et aux vaccins qui sauvent des vies partout dans le monde. Cette injustice est en grande partie causée par l’accumulation de doses vaccinales par les États riches du Nord et l’interférence des puissantes sociétés transnationales et des philanthrocapitalistes dans les efforts visant à fournir un vaccin abordable contre la COVID-19.
 

Nous exigeons une relance post-COVID féministe !

La crise du COVID-19 a mis à nu les profondes inégalités au sein des sociétés et entre celles-ci, inégalités résultant d'oppressions imbriquées antérieures à la crise. Les réponses à la pandémie ont démontré comment les fondamentalismes de marché, religieux et nationalistes se consolident et s'entremêlent pour étendre le pouvoir politique, social et économique et l'influence des acteurs et des entreprises anti-droits, au détriment des plus marginalisé.e.s.

Les adolescent·e·s et les jeunes ont le droit d’avoir accès à une éducation sexuelle complète et d’en bénéficier

Les adolescent·e·s et les jeunes ont le droit d'être informé·e·s sur la santé sexuelle et reproductive, ce que reconnaissent les normes du droit international. Le droit à une éducation sexuelle complète découle de toute une série de droits humains, tels que le droit de vivre sans violence ni discrimination, le droit au meilleur état de santé mentale et physique possible mais aussi le droit de recevoir et de transmettre des informations et le droit à une éducation inclusive de qualité.

Les États doivent arrêter et contrer l'utilisation de la désinformation qui font servir de bouc émissaire les communautés marginalisées

Les mesures COVID-19 continuent d'être des points chauds de la propagation de la désinformation avec des conséquences désastreuses pour les femmes, les minorités sexuelles et de genre. Les acteurs et actrices anti-droits ont utilisé la pandémie comme prétexte et tremplin pour :

Ajoutez votre voix à la Déclaration des peuples pour Beijing +25

À l’AWID, nous avons décidé d’écrire une Déclaration des peuples  pour Beijing +25 pour relever la barre des programmes de l’égalité des genres.. Et nous voulons que vous l’écriviez avec  nous !

Opposition urgente contre les règles sur le commerce électronique à l’Organisation mondiale du commerce

Il faut des politiques correctes pour que les pays, les travailleur-e-s et les consommatrices-teurs puissent en bénéficier partout. Nous exprimons notre profonde et pressante opposition contre les règles proposées par les multinationales de la Big Tech.

Déclaration sur l’usage de l’acronyme AWID et la référence faite au Forum de l’AWID par la Fondation Zanele Mbeki

L’Association pour les droits des femmes dans le développement (AWID) n’est aucunement affiliée à, ou responsable du programme African Women in Dialogue organisé par la Fondation Zanele Mbeki, basée en Afrique du Sud. Bien que nous ayons directement exprimé nos inquiétudes à ce propos à la Fondation Zanele Mbeki, le programme African Women in Dialogue a néanmoins choisi d’utiliser l’acronyme AWID et de décrire sa rencontre comme étant un Forum de l’AWID.

Appel aux États à mettre un terme au démantèlement de nos systèmes des droits humains

L'AWID et ses partenaires dénoncent le démantèlement des mécanismes de défense des droits humains. Nous exprimons aussi notre solidarité envers la Coalition des lesbiennes africaines (CAL).

 

18 recommandations féministes: Comment nous pouvons mettre fin à la violence basée sur le genre

En septembre 2017, l'Union européenne et les Nations Unies ont annoncé l'Initiative Spotlight, pour éliminer la violence à l’égard des femmes et des filles, le plus grand investissement unique visant à mettre fin à la violence basée sur le genre dans le monde.