Publications

Lisez nos recherches sur le financement, sur les défenseuses des droits humains, sur la création de mouvements, sur les fondamentalismes, la justice économique et beaucoup plus

Devenir membre

© ACDI/Katalina Morales

Contester le pouvoir corporatif : Les luttes pour les droits des femmes, la justice économique et la justice de genre

AWID et le Solidarity Center ont conjointement réalisé un rapport qui met en lumière les façons dont les entreprises nationales et transnationales affectent la vie des femmes et oppressent les peuples. Ce rapport offre un point de vue sur leur stratégie de resistance.


Télécharger le rapport complet

Télécharger la note de synthèse

Challenging Corporate Power - infographics 1 (FRENCH)

En cette ère de mondialisation et d’inégalités extrêmes, le pouvoir croissant des entreprises et son ampleur représentent un défi majeur auquel les femmes et les groupes opprimés doivent aujourd’hui faire face.

Le pouvoir corporatif a des incidences sur la justice de genre, les droits et les vies des femmes par l’influence qu’il exerce sur les politiques qui façonnent l’économie mondiale. Les modes de consommation et de production, les droits du travail et les pratiques d’emploi de tous les secteurs sont déterminés par l’impulsion des entreprises assoiffées de profits. L’influence croissante du pouvoir corporatif sur les politiques gouvernementales et multilatérales, aux Nations Unies comme dans les fondations privées, transforme les débats sur le développement international touchant directement les femmes et les filles.

Les acteurs entrepreneuriaux font partie du secteur des affaires qui englobe les petites et moyennes entreprises, les coopératives et les entreprises nationales et transnationales d’envergure.

Ce secteur est nourri par, et peut générer des avantages pour, les travailleur-euses et les consommateur-trice-s et constitue une source importante d’innovation, de production et de distribution au sein de l’économie mondiale. Cependant, La concentration du pouvoir aux mains de quelques grandes entreprises nationales et transnationales altère les structures économiques, politiques et sociales en faveur de quelques « heureux élus », en plus d’ancrer des pratiques d’extraction et d’exploitation de la main-d’oeuvre et des ressources naturelles. Dans ce document, le terme « pouvoir corporatif » fait référence au contrôle et à l’appropriation excessive des ressources naturelles, de la main-d’oeuvre, de l’information et des finances exercés par une alliance de puissantes entreprises et d’élites mondiaux, en collusion avec les gouvernements.

 

 

Télécharger le rapport complet

Télécharger la note de synthèse

 

Partage