Domaines prioritaires

Soutenir et renforcer les mouvements de droits des femmes du monde entier et les doter de ressources

Devenir membre

© Hakima Abbas

La justice économique

Les enjeux

Les inégalités économiques vertigineuses sont aujourd'hui une réalité à l'échelle mondiale, tant sur le plan de la consommation que sur celui des revenus : 1,2 milliard de personnes précarisées représentent 1 %de la consommation mondiale alors que la consommation du million de personnes plus riches atteint 72 %. Le modèle économique actuel de la croissance pour le profit est de plus en plus largement pointé du doigt comme vecteur qui perpétue ces inégalités et la pauvreté. Les femmes du monde entier en sont touchées de manière disproportionnée.

Les Nations Unies démarrent une série négociations avec les gouvernements pour en arriver au  prochain consensus international sur le développement de l'après-2015, y compris une nouvelle batterie d'Objectifs de développement durable. Les groupes de défense des droits des femmes s'inquiètent de la manière dont le cadre et les objectifs proposés sont définis en fonction du même vieux modèle de croissance économique. Nous exigeons une approche du développement reposant sur les droits humains, mettant de l’avant les droits des femmes.

Notre approche

L'AWID élabore et priorise des stratégies qui révèlent les failles des modèles économiques actuels et tentent d’y répondre. Tout en plaçant les droits humains au centre de nos préoccupations et en exigeant le respect des droits des femmes et la justice au sein de l'économie mondiale actuelle, nos efforts visent à générer une transformation structurelle de notre système.  Nous nous efforçons de faciliter et de renforcer l'engagement de diverses organisations de droits des femmes et d'activistes, en ce compris les jeunes féministes, à faire émerger des alternatives économiques plus justes et équitables, et à influencer efficacement les principaux processus d’élaboration de politiques en matière de développement.

Nos actions 

  • Renforcer la capacité des organisations, mouvements et défenseur-e-s des droits des femmes ,  à s’engager plus en profondeur dans les processus d’échange, d’apprentissage, de réflexion, et d’actions éclairées sur les manières dont les systèmes et les forces économiques les affectent.

  • Soutenir le développement et la protection d'espaces publics où les femmes peuvent participer réellement et de manière significative à la promotion d'alternatives et au développement démocratique de leurs communautés, de leurs territoires et de leurs sociétés.

  • Encourager et soutenir la participation de groupes féministes et luttant pour les droits des femmes aux tribunes de gouvernance internationale afin qu'elles interviennent efficacement en faveur d’économies plus justes et équitables.

  • Commander des études, des analyses et la compilation de données sur les incidences de l'économie sur la vie des femmes, tout en soulignant et en faisant reconnaître les luttes des femmes, leurs connaissances, leurs propositions et leurs aspirations.