Ressources

Vos ressources multimédias féministes en un seul endroit : vidéos, enregistrements audio, présentations et infographie.

Rejoindre l’AWID maintenant

© Rainforest Action Network | Flickr (CC BY-NC 2.0)

Tout ce que vous vouliez savoir sur le magazine des Réalités féministes

Les soumissions pour le magazine des Réalités féministes sont maintenant fermées.

Si vous êtes un·e artiste, pensez à rejoindre notre communauté en ligne pour les artistes et les activistes qui font preuve de créativité.

En savoir plus sur la communauté Slack de l'AWID


Le 23 avril 2020, Kamee Abrahamian (Chargé·e des arts et des expressions créatives) et Nana Darkoa Sekyiamah, (Directrice des communications et tactiques à l’AWID), ont échangé via Instagram sur les raisons de l’existence d’un magazine sur les Réalités féministes produit par l’AWID. Ce fut l’occasion de revenir sur le type d’histoires anticipées et d’apporter des précisions aux éventuelles questions des futur·e·s contributeurs·rices. Voici un aperçu de leurs discussions ci-dessous.      


Kamee Abrahamian & Nana Darkoa Sekyiamah - AWID staff
Nana Darkoa Sekyiamah, (Directrice des communications et tactiques à l’AWID) et Kamee Abrahamian (Chargé·e des arts et des expressions créatives)

Pourquoi l’AWID a-t-elle décidé de produire un magazine féministe? Comment l’envisagez-vous? 

La thématique prioritaire de l’AWID, en cette période stratégique, est la Cocréation des Réalités féministes, lesquelles concernent le renforcement, le soutien et l’amplification des nombreux exemples qui font écho au pouvoir féministe en action. En tant qu’organisation, l’efficacité des communications est l’une de nos tactiques les plus employées. Nous aimons en plus tester et expérimenter de nouvelles idées. 

Personnellement, j’ai toujours adoré les magazines, notamment ceux dédiés aux femmes et qui créent un fort sentiment identitaire, comme le magazine ARISE (qui n’est malheureusement plus produit), un superbe mélange entre politique africaine, mode et articles. Fan de magazines, j’ai toujours remarqué les instants où certains magazines affichaient un contenu plus explicitement féministe, mais qui après un changement de rédaction faisaient évoluer le contenu du magazine en question. J’ai l’ai toujours vécu comme une déception.

Dernièrement, nous avons pu voir des magazines comme Teen Vogue devenir de plus en plus explicitement politique, ce qui est remarquable à observer. Je pense que les magazines ont vraiment du pouvoir.  Ils peuvent être à la fois ambitieux et servir de relais à la culture. 

Dans le magazine sur les Réalités féministes produit par l’AWID, nous voulons présenter au monde la culture, l’identité et la politique féministes. Nous voulons relayer des portraits d’activistes féministes du monde entier qui contribuent à ce que l’AWID nomme les Réalités féministes - qui construisent et reconstruisent un monde meilleur. Nous voulons exposer nos identités féministes dans toutes leurs diversités. Nous voulons que les gens voient la beauté des diversités de nos familles féministes. Nous voulons de jolis albums photos de nos familles féministes mondiales. J’imagine un magazine du genre que mon moi féministe dans sa forme plus jeune désirerait, et que d’autres féministes aimeraient lire.

Si vous deviez contribuer au magazine sur les Réalités féministes, quelle histoire raconteriez-vous? 

Je raconterais l’histoire du premier festival d’aventures que j’ai coorganisé avec un groupe de féministes fantastique, de personnes queer et trans à Accra en décembre dernier, et seulement avec nos propres ressources. Un certain nombre de féministes africain·e·s incroyables ont contribué en nous soutenant financièrement, dont Diakhoumba Gassama du Sénégal et Françoise Moudouthe, qui a fondé une plateforme que j’apprécie grandement, intitulée Eyala.

La façon dont nous avons planifié le festival, les formes de conversations tenues et la particularité des personnes qui y étaient constituent pour moi un exemple de pouvoir féministe en action. Nous nous sommes concentré·e·s sur des types de voix et de personnes qui ne sont pas souvent mises au devant de la scène au Ghana. Je me souviens par exemple d’un sentiment de satisfaction fort pendant certains de nos évènements où la majorité des gens qu’on rencontrait était queer. Par la suite, une des personnes participantes est venue partager avec nous ses impressions et a décrit le rassemblement comme un espace où elle s’était sentie complètement reconnue pour la première fois.

Je sais qu’il y a beaucoup de groupes et de collectifs qui créent des espaces pour les communautés dans le monde entier. Des histoires sur les façons de s’organiser et de créer des espaces inclusifs constituent des exemples de Réalités féministes. Nous adorerions recevoir des contenus qui vont aussi dans ce sens.

Feminist Magazine transcript - Ellena (tile 610x470)

Qui peut contribuer? 

Les féministes et les activistes qui ont des histoires de pouvoir féministe en action à raconter peuvent envoyer leur contribution. Nous rémunérons 50 $USD « la page », ce qui fait à peu près 100 $ pour un article de 1 000 mots, ou 150 $ pour un recueil de trois pages de photos.

Vous pouvez aussi envoyer différents types de contributions, relevant de la fiction ou de la non-fiction, dont des illustrations, des poèmes, des portraits, des articles, des critiques, etc. Les contributions écrites devront comprendre entre 300 et 1 500 mots, et les contributions artistiques et créatives ne devront pas dépasser trois pages. Dans son ensemble, le magazine sera constitué de 40 à 60 pages.

D’autres personnes participent-elles à ce magazine?

J’adore toutes les personnes actives dans ce projet. De l’AWID, quelques membres de l’équipe seront impliqué·e·s de différentes façons.

Par exemple, nous nous engageons à produire du contenu en trois langues, dont l’anglais, le français et l’espagnol. Et puisqu’il s’agit d’un magazine sur notre thème de Forum, nous devrons aussi le produire en mandarin. Nos différent·e·s spécialistes linguistiques en interne seront donc concerné·e·s. L’équipe éditoriale sera composée de la talentueuse écrivaine Yewande Omotoso, auteure de Bom Boy et de La Voisine, des livres incroyables que je recommande à tout le monde. Et bien sûr, toi-même Kamee, tu prendras part à l’édition du magazine avec Yewande, avec un léger soutien de ma part et d’autres collègues de l’AWID au besoin.

Je me réjouis aussi à l’idée d’avoir Ellena  Ekarahendy qui travaillera sur la conception du magazine. C’est une graphiste très douée indonésienne qui a travaillé sur les supers visuels de promotion de notre appel pour le magazine, que vous pouvez voir en vous rendant maintenant sur le fil de l’AWID. Évidemment, nous espérons aussi que le plus grand nombre d’entre vous seront impliqué.e.s en contribuant éventuellement au magazine.

Quelle est la date limite de soumission?

Vendredi 15 mai 2020

Quand pourra-t-on voir le magazine publié à travers le monde?

En décembre 2020 - ce sera un cadeau de fin d’année offert au monde qui permettra, nous l’espérons, à tou·te·s de se préparer pour creuser davantage les Réalités féministes lors du 14e Forum international de l’AWID qui aura lieu en janvier 2021 dans la ville de Taipei. Le Forum de l’AWID est un parcours en plusieurs étapes, et la production de ce magazine n’en est qu’une. Nous vous invitons donc à en apprendre davantage sur les façons de s’engager dans les diverses activités du Forum, et à devenir membre de l’AWID pour faire partie des soutiens au mouvement féministe mondial. 


Des conseils en plus :

  • Pensez de façon créative et collective pour la rédaction. Les histoires collectives sont les bienvenues et si vous cocréez une histoire, veuillez indiquer comme auteur·e·s les membres de la communauté avec qui vous collaborez.   

  • Si vous n’êtes pas sûr·e que votre contenu soit conforme, n’hésitez pas à nous écrire ! Nous acceptons à la fois des esquisses et des contenus finalisés. Si votre contenu est en cours d’élaboration et que vous voulez nous le transmettre, envoyez-nous un courriel avant la date limite en vue d’obtenir notre aide.    

  • Faites jouer votre créativité. Nous voulons créer un magazine qui soit agréable à lire. Toute contribution créative est bienvenue, comme la non-fiction, les témoignages personnels, la fiction, les récits de types souvenirs, la poésie, les illustrations graphiques, les critiques de livres, les recettes féministes pour la création de soins ou de remèdes magiques de guérison, la photographie ou toute autre forme hybride.

Partage