Publications

Lisez nos recherches sur le financement, sur les défenseuses des droits humains, sur la création de mouvements, sur les fondamentalismes, la justice économique et beaucoup plus

Devenir membre

© ACDI/Katalina Morales

Arroser les feuilles et affamer les racines

wtl_-_fr.jpg

Le statut du financement pour les organisations de droits des femmes et l’égalité des genres

Ce rapport analyse les nouvelles tendances de financement qui ont une incidence sur les efforts d’organisation pour les droits des femmes et l’état financier des organisations de femmes du monde.

S’appuyant sur une enquête réalisée auprès de plus de 1 100 organisations de femmes de partout dans le monde, le rapport aide à donner un sens au panorama de financement en constante évolution. Il formule en outre des recommandations quant à la meilleure manière d’obtenir des ressources plus abondantes et de meilleure qualité à l’appui des efforts d’organisation pour les droits des femmes, par le biais d’une approche féministe de mobilisation collective des ressources.

Principales tendances de financement

  • Les femmes et les filles sont, plus que jamais auparavant, sous les projecteurs, car on les reconnaît désormais comme d’importantes agentes du changement.

  • De vastes ressources sont désormais disponibles aux fins du « développement » et l’on observe un vif intérêt à « investir » dans les femmes et les filles.

  • Les mécanismes ainsi que les sources de financement et de philanthropie pour le développement se font de plus en plus diversifiés, mais la croissance économique et le rendement du capital investi demeurent la priorité, de sorte que les droits humains et le bien-être des individus sont relégués à l’arrière-plan.

  • Les intérêts et les approches du secteur privé au développement, à la philanthropie, et au secteur des femmes et des filles s’infiltrent dans les secteurs traditionnels du développement et du financement au développement, ce qui soulève des questions quant aux meilleures façons pour les organisations de femmes d’interagir de manière critique avec cette tendance.

Arroser les feuilles et affamer les racines

  • L’attention mondiale actuelle sur les femmes et les filles a eu relativement peu d’incidence sur l’amélioration de la situation financière de la grande majorité des organisations de femmes du monde. En effet, le revenu annuel médian pour 2010 de plus de 740 organisations de femmes du monde correspondait à 20 000 dollars américains.

  • Les « feuilles » (soit, les femmes et les filles individuelles) reçoivent une attention grandissante, tandis que les « racines » sont délaissées (soit, l’action collective à long terme par les féministes, activistes et organisations des droits des femmes qui ont été au cœur des victoires relatives aux droits des femmes tout au long de l’histoire).

wtl_visual_1_fr.jpg
wtl_visual_2_fr.jpg

Lire en ligne 

Partage