Informez-vous

Votre source d’information par excellence sur les dernières tendances touchant la justice de genre et les droits des femmes dans le monde

Démocratiser les connaissances sur les tendances de financement

Kamardip Singh

Sarah Rosenhek

Angelika Arutyunova

Après une décennie à mener et à diffuser des recherches sur les tendances qui influencent le financement accordé aux organisations de femmes et à leur travail, l’AWID a élaboré une Boîte à outils autogérée, visant à adapter la méthodologie de recherche d’Où est l’argent pour les droits des femmes? (WITM, en anglais) à des endroits, à des regroupements et à des questions spécifiques.


Les chiffres comptent!

En plus d’être de nature technique, le contrôle et la distribution des ressources sont intrinsèquement politiques, comme le notait l’AWID dans Arroser les feuilles et affamer les racines : L’état du financement à l’appui des organisations de droits des femmes et de l’égalité des genres et dans les rapports Finance-la précédents. Les modèles relatifs à l’accumulation et à la répartition des ressources constituent des indicateurs qui révèlent qui, comment et ce qui compte : même aujourd’hui, où l’on constate l’étendue de la rhétorique sur les femmes et les filles au sein des stratégies générales de développement, bien peu de financement est accordé directement au travail transformatif, à long terme et durable.

En dépit des discours qui soutiennent l’égalité, les flux de financement vers les organisations qui contestent le statu quo sont limités (comme noté dans Arroser les feuilles et affamer les racines)

L’Enquête mondiale WITM de l’AWID réalisée en 2011 révélait des revenus collectifs de 104 millions $ US partagés entre 740 organisations de droits des femmes, comparativement au budget de 310 millions $ US d’une seule grande organisation internationale, Greenpeace International.

Qui plus est, l’Enquête mondiale de 2011 démontrait que parmi plus d’un millier d’organisations de droits des femmes à l’échelle mondiale, 52 % n’avaient jamais reçu de financement pluriannuel et 48 % n’avaient jamais reçu de financement de base (comme noté dans Arroser les feuilles et affamer les racines). On ne saurait sous-estimer le pouvoir de ces données ; de telles preuves ont permis à une vaste gamme de parties prenantes de militer pour une augmentation de la quantité et de la qualité des ressources destinées aux droits des femmes et à l’égalité de genre.

À ce jour, la recherche WITM de l’AWID a certainement servi de déclencheur, favorisant la hausse du financement accordé aux organisations de droits des femmes.

La recherche WITM représente notamment la force motrice ayant inspiré la plateforme de financement participatif Catapult, qui a levé plus de 6,5 millions $ US pour les droits des femmes. Le gouvernement néerlandais a également cité que la recherche WITM avait motivé l’initiative sans précédent que représentait la création du Fonds OMD3 de 82 millions € en 2008. En outre, la recherche WITM, en tout ou en partie, a créé l’impulsion menant à la mise sur pied de plusieurs fonds : FRIDA : Le Fonds des jeunes féministes, le Fonds des Femmes Autochtones, le Fundo Elas, le Fonds pour les Femmes en Méditerranée et le Rita Fund.

Après une décennie de recherches WITM, l’AWID propose aujourd’hui la Boîte à outils WITM. Il s’agit d’un guide autogéré abordant la manière d’adapter la méthodologie de recherche WITM de l’AWID. À l’aide de cette boîte à outils, toute personne ou organisation est en mesure de mener une analyse des tendances de financement touchant sa propre région géographique ou un enjeu qui lui importe. La boîte à outils est une feuille de route, aidant les chercheur-euse-s à définir clairement les questions et à mettre en œuvre concrètement la méthodologie.

De la perspective mondiale, régionale et locale

Bien que la recherche WITM de l’AWID, adoptant une perspective mondiale, joue un rôle important dans les plaidoyers en faveur de plus de ressources de meilleure qualité, le fait d’approfondir la démarche en abordant des enjeux, des régions géographiques et des populations spécifiques renforcera les connaissances et les efforts de plaidoyers.

L’élaboration de la Boîte à outils WITM fait suite aux demandes provenant d’organisations de droits des femmes qui veulent adapter la méthodologie WITM. Elle est également née du souhait de l’AWID d’élargir le bassin d’organisations menant des recherches sur les tendances de financement.

Tout comme les partenaires souhaitant adapter la méthodologie WITM, l’AWID a constaté le besoin d’aller encore plus loin dans le cadre de ses recherches, en fonction des populations, des régions et des enjeux.

À titre d’exemple :

◾️ Le Kosova Women’s Network et lAlter Habitus – Institute for Studies in Society and Culture, ont publié le document intitulé Where is the Money for Women’s Rights? A Kosovo Case Study en novembre 2013.

◾️ De plus, l’AWID mène actuellement une recherche intitulée Where is the Money for Indigenous Women’s Rights, en collaboration avec le Forum international des femmes autochtones et l’International Funders for Indigenous Peoples.

◾️ Les recherches à venir comprennent Où est l’argent pour les droits des femmes au Brésil? avec Fundo Elas et Où est l’argent pour les jeunes féministes, avec FRIDA : Le Fonds des jeunes féministes.

La recherche WITM de l’AWID tente de traiter à la fois des aspects politiques et pratiques entourant la mobilisation des ressources.

La Boîte à outils WITM emprunte la même voie, puisqu’elle démontre également qu’il faut compter sur des ressources considérables pour mener une recherche-action solide et de qualité. Alors que les bailleurs de fonds rehaussent l’accent placé sur les données, les mesures et les retombées, cette boîte à outils sert à démontrer que le financement dépasse largement la dimension transactionnelle ou l’instrumentalisation, et qu’il doit plutôt soutenir la capacité des mouvements à réfléchir et à établir des stratégies sur le plan collectif. En termes plus pratiques, la boîte à outils peut soutenir l’élaboration de demandes de financement et aider à identifier les ressources qu’exige la recherche, tout en devenant un outil de plaidoyers.

L’adoption récente des Objectifs de développement durable (ODD), dans le cadre du Programme de développement durable à l’horizon 2030, dont on estime les coûts entre 3,5 et 5 milles milliards $ US, il est impératif que les mouvements féministes et de droits des femmes surveillent, analysent comprennent et exposent les tendances de financement portant sur les efforts d’organisation entourant les questions féministes et de droits des femmes.

Les organisations féministes et de droits des femmes sont essentielles au succès des ODD et elles peuvent faire valoir leurs demandes touchant le financement à l’aide de la Boîte à outils WITM. La boîte à outils est particulièrement utile puisque l’on s’attend à ce que les fonds nationaux destinés aux ODD couvrent une partie des coûts de leur financement. Cette boîte à outils aidera les organisations à analyser les tendances de financement à l’échelle nationale et régionale.

L’AWID a conçu la Boîte à outils WITM pour aider les mouvements de femmes à se mobiliser de manière efficace et proactive autour des tendances de financement qui nous touchent toutes et tous.

Au cœur même de la recherche WITM de l’AWID, se trouve le souhait d’unir les donateur-trice-s et les organisations de droits des femmes afin d’augmenter la qualité et la quantité de ressources mises à la disposition de l’ensemble des organisations féministes et de droits des femmes. Nous espérons que cette boîte à outils soit aussi avantageuse pour vos organisations et vos communautés.

Nous espérons qu’en proposant cette boîte à outils, fondée sur une décennie d’expérience à mener des recherches et des plaidoyers, les activistes et les organisations puissent reproduire leurs propres recherches spécialisées, tout en élargissant et en approfondissant les connaissances sur les tendances de financement visant les efforts d’organisation liés aux droits des femmes. 

Ouvrir la Boîte à outils

Category
Analyses
Region
Global
Source
AWID