Get Involved

Take part in global urgent actions, find jobs, announcements, events, webinars and more

Become a Member

© Adolfo Lujan | Flickr (CC BY-NC-ND 2.0)

Cameroun : Cambriolage du domicile de Mme Maximilienne Ngo Mbe

Take Action

L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme, programme conjoint de la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) et de l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT), vous prie d’intervenir de toute urgence sur la situation suivante au Cameroun.

Description de la situation :

L’Observatoire a été informé par le Réseau des Défenseurs des Droits de l’Homme en Afrique Centrale (REDHAC) du cambriolage du domicile de Mme Maximilienne Ngo Mbe, directrice exécutive du REDHAC et secrétaire exécutive de l’association Solidarité pour la promotion des droits de l’Homme et des Peuples (PRODHOP).

Selon les informations reçues, le 30 juin 2015, aux environs de 15 heures, le domicile de Mme Ngo Mbe a été cambriolé. Les individus ont particulièrement fouillé la chambre de Mme Ngo Mbe où se trouvaient de nombreux documents de travail. Un disque dur externe, trois clefs USB, un ordinateur ainsi que de nombreux exemplaires d’une brochure en cours d’élaboration sur les violations graves des droits de l’Homme commises en Afrique centrale ont notamment été dérobés.

L’Observatoire rappelle que Mme Ngo Mbe et sa famille font l’objet depuis plusieurs années maintenant de menaces régulières et particulièrement inquiétantes (voir rappel des faits).

L’Observatoire tient également à rappeler les nombreuses menaces pesant sur les défenseurs des droits de l’Homme dans le pays et notamment les défenseurs des droits des personnes LGBTI [1] ainsi que les défenseurs qui luttent contre la corruption ou l’impunité.

Take Action

Share this