Engagez-vous

Participer à des actions urgentes mondiales, trouver des emplois, des annonces, des événements, des webinaires et plus

Devenir membre

© 2009 Douglas J. Klostermann - Photoshare

Zeynab Jalalian : Emprisonnée à vie sans l'ombre d'une preuve

Agir

En Iran, Golrokh Ebrahimi Iraee, défenseure des droits humains et écrivaine iranienne, condamnée à six ans d'emprisonnement pour avoir écrit une fiction sur la pratique de la lapidation, a été à nouveau arrêtée.


Golrokh Ebrahimi Iraee a été ramenée à la prison d'Evin après avoir été appréhendée par des pasdaran (gardiens de la révolution) alors qu'elle était en route vers l'hôpital pour rendre visite à Arash Sadeghi, son mari. Elle bénéficiait depuis le 3 janvier d'une autorisation temporaire de sortie, dans l'attente du réexamen judiciaire par la Cour suprême en Iran de sa peine d'emprisonnement, imposée pour avoir écrit une fiction non-publiée. Le réexamen judiciaire est retardé délibérément par les pasdaran.

Zeynab Jalalian purge une peine de réclusion à perpétuité, et le monde autour d'elle devient chaque jour plus sombre. Arrêtée en raison de ses activités politiques, torturée pendant sa détention, elle risque maintenant de perdre la vue.

En 2008, elle a été incarcérée en raison de ses liens supposés avec la branche militaire d'un groupe d'opposition kurde. Les autorités l'empêchent à présent de recevoir les soins médicaux qui lui permettraient de ne pas devenir aveugle.

Agir

Partage