Engagez-vous

Participer à des actions urgentes mondiales, trouver des emplois, des annonces, des événements, des webinaires et plus

Devenir membre

© Adolfo Lujan | Flickr (CC BY-NC-ND 2.0)

Pétition: Adoption d’une loi de lutte contre les violences faites aux femmes en Tunisie

Agir

Dites STOP aux violences faites aux femmes et aux filles !

Chaque signature est un geste pour que les femmes tunisiennes recouvrent leur dignité !

Les résultats de l’Enquête Nationale sur la Violence à l’Encontre des Femmes (ONFP, 2011) montrent que :

  • 47,6% des tunisiennes de 18 à 64 ans déclarent avoir subi de multiples formes de violence pendant leur vie : physiques, psychologiques, sexuelles, économiques.
  • 42% des femmes interrogées disent qu’elles n’osent pas en parler.
  • 65% répondaient qu’elles n’avaient pas demandé qu’on les aide car « dans notre société la violence à l’encontre des femmes est un fait ordinaire », « elles avaient peur d’entacher la réputation de la famille », « elles avaient honte», et pour certaines « peur qu’on ne les croit pas».
  • Seules 17,8% avaient porté plainte, alors que 40% avaient dû quitter le domicile suite aux violences.

Depuis 1990, la société civile n’a cessé de pousser l’Etat tunisien à reconnaître les violences à l’encontre des femmes et des filles et à agir pour protéger les femmes et les filles et sanctionner les agresseurs. En 2008, la Tunisie a adopté une stratégie nationale de lutte contre les violences faites aux femmes aux filles à travers le cycle de vie, qui a été relancée en 2012.

En ce sens, en 2014, l’Etat tunisien s’est doté d’une Nouvelle Constitution dont l’article 46 déclare que : « L'Etat s'engage à protéger les droits acquis de la femme, les soutient et oeuvre à les améliorer.(…) L’Etat prend les mesures nécessaires afin d’éradiquer la violence contre la femme ».
Nous, signataires de cette pétition, exigeons la mise en oeuvre des dispositions de l’article 46 par la promulgation d’une loi intégrale relative aux violences faites aux femmes et aux filles qui soit alignée aux instruments internationaux et ayant comme contenu :

  • des mesures et des mécanismes de prévention contre ces violences
  • un système de veille et d’observation efficace sur la question
  • des mesures de protection pour les femmes, ainsi que pour les enfants et les témoins
  • des mesures de prise en charge et de réparation pour les survivantes à la violence
  • la sanction, la poursuite et les programmes de réhabilitation des survivantes à la violence

Rejoignez-nous, signez la pétition !

Agir

Partage