Engagez-vous

Participer à des actions urgentes mondiales, trouver des emplois, des annonces, des événements, des webinaires et plus

Devenir membre

© Adolfo Lujan | Flickr (CC BY-NC-ND 2.0)

Mauritanie: protéger Aminetou Mint El-Moctar, défenseuse des droits humains

Égalité Maintenant et la communauté internationale des droits humains sommes extrêmement préoccupés par les menaces de mort proférées à l’encontre de Mme Aminetou Mint El-Moctar, éminente défenseuse des droits humains.

Le 5 juin 2014, M. Yadhih Ould Dahi, chef autoproclamé du groupe extrémiste « Amis du Prophète », a émis une fatwa en Mauritanie qui affirme que « celui qui la tue ou lui arrache les yeux sera récompensé par Allah. » Par ailleurs, des renseignements personnels concernant Mme Mint El-Moctar, notamment ses cordonnées, celles de son association, ainsi que la plaque d'immatriculation de sa voiture, ont ensuite été rendus publics, ce qui la met encore plus en danger. Elle et ses enfants ont été obligés de déménager et d’engager un garde du corps à plein temps pour les protéger. À ce jour, ni le gouvernement mauritanien ni la police n'ont condamné la fatwa ou agi pour la protéger. Selon Mme Mint El-Moctar, ce serait la première fois qu’un défenseur des droits humains n’obtiendrait pas soutien ou protection.

Mme Mint El-Moctar a passé sa vie à défendre l'égalité des sexes et les droits humains, et elle est connue pour son rôle clé dans la lutte contre toutes les formes de discriminations, de violences et de pratiques néfastes envers les femmes et leurs enfants. En violation directe de ses droits constitutionnels à la liberté d'opinion et d'expression, elle a été prise pour cible à cause de son travail de lutte contre les violences sexuelles en Mauritanie, et pour avoir demandé publiquement que Cheikh Ould Mkheitir, un jeune homme accusé d'apostasie et en attente de procès dans le nord du pays, ait droit à un procès équitable.

Mme Mint El-Moctar demande votre aide. Veuillez rejoindre Egalité Maintenant, le Mouvement de solidarité pour les droits des femmes africaines et FEMNET en demandant aux autorités mauritaniennes de prendre immédiatement des mesures pour protéger Mme Aminetou Mint El-Moctar et de traduire les auteurs des menaces en justice afin qu'elle et son organisation puissent poursuivre leur indispensable action en faveur des droits humains.

Partage