Engagez-vous

Prenez part à des actions collectives de solidarité envers des causes féministes et des défenseur·e·s en danger.

Devenir membre

© Adolfo Lujan | Flickr (CC BY-NC-ND 2.0)

Inde: Harcèlement contre des avocates en droits humains

Agir

Le 6 octobre 2015, les avocates en droits humains Mme Shalini Gera et Mme Isha Khandelwal ont appris que l'ordre des avocats de Bastar avaient adopté une résolution interdisant à tout avocat qui n'est pas enregistré au barreau local de pratiquer le droit dans les tribunaux de Jagdalpur.

Cette résolution, qui semble illégale, les empêche de représenter leurs clients à Jagdalpur, car elles sont inscrites au barreau de l'État de Delhi.


Shalini Gera et Isha Khandelwal sont avocates en droits humains et fondatrices de Jagdalpur Legal Aid Group (JagLAG), une organisation qui offre une aide juridique gratuite aux populations Adivasi, à Bastar, Dantewada, Kanker, Sukma et Bijapur. Plusieurs Adivasis sont harcelés et accusés d'avoir des liens avec un mouvement violent assimilé au Parti communiste, appelé Maoïste ou Naxal. De plus, JagLAG travaille sur des affaires impliquant la police, telles que des cas de torture en prison, des détentions illégales et des exécutions extrajudiciaires.

Le 6 octobre 2015, Shalini Gera et Isha Khandelwal ont lu dans un journal local un article concernant cette résolution illégale adoptée par le barreau de Bastar, qui affecte considérablement leur travail en faveur des droits humains. La résolution, adoptée le 3 octobre lors de l'assemblée générale du barreau de Bastar, interdit à tout avocat qui n'est pas enregistré au barreau de Chhattisgarh de pratiquer le droit devant les tribunaux de Jagdalpur. Elle empêche donc les avocates de représenter leurs clients à Jagdalpur, car elles sont inscrites au barreau de l'État de Delhi. Le barreau a refusé de transmettre une copie de la résolution à JagLAG.

Lire l'article complet

Agir

Partage