Engagez-vous

Participer à des actions urgentes mondiales, trouver des emplois, des annonces, des événements, des webinaires et plus

Devenir membre

© Adolfo Lujan | Flickr (CC BY-NC-ND 2.0)

El Salvador : Meurtre de la défenseuse des droits humains transgenre Francela Méndez

 
Agissez maintenant !

Tôt dans la matinée du 31 mai 2015, la défenseuse des droits humains transgenre Mme Francela Méndez a été assassinée dans le quartier de Las Palmeras à Sonsonate, au Salvador.

Francela Méndez militait activement pour les droits de la communauté transgenre au Salvador. Elle était membre du conseil de direction de Colectivo Alejandría (Collectif Alejandría) depuis sa fondation en 2010. Le collectif œuvre pour la promotion des droits de la communauté LGBTI au Salvador à travers la sensibilisation et l'éducation et, cherche à soutenir les membres de la communauté par le biais de formations et du plaidoyer, face à la discrimination quotidienne. Avant son meurtre, la défenseuse avait participé à la mise en place d'un Fond global pour la lutte contre le sida, la tuberculose et la malaria. Elle était aussi membre du Red Salvadoreña de defensoras de derechos humanos (réseau salvadorien des défenseuses des droits humains).

Le meurtre de Francela Méndez a été perpétré par des agresseurs inconnus chez l'une de ses amies, Mme Consuelo Flores, qui a aussi été tuée pendant cette attaque.

Malgré son rôle important en tant que défenseuse des droits de la communauté transgenre au Salvador, les médias nationaux ont indiqué que la police salvadorienne tente de lier ces meurtres au trafic de drogue au lieu de le lier à son travail pour le Colectivo Alejandria et le Red Salvadoreña de defensoras de derechos humanos. Le bureau régional pour l'Amérique Centrale du Haut-Commissaire aux droits de l'Homme des Nations Unies et le bureau de l'Ombudsman pour les droits humains ont dénoncé ce meurtre, le dernier acte d'agression contre la communauté transgenre. Francela Méndez est la 10e femme transgenre assassinée en 2015. Le jour de son meurtre marquait le deuxième anniversaire de l'assassinat de sa collègue défenseuse des droits humains et membre de la communauté transgenre, Mme Tanya Vasquez, en mai 2013.

Front Line Defenders pense que le meurtre de Francela Méndez est peut-être lié à son travail légitime en faveur des droits humains, notamment à son rôle dans la défense des droits de la communauté transgenre. Étant donnés les nombreux meurtres de femmes transgenres au Salvador cette année, ainsi que le niveau élevé d'impunité qui entoure ces attaques, Front Line Defenders craint que le meurtre de Francela Méndez fasse partie d'une discrimination grave de la communauté transgenre dans le pays.

Agissez maintenant !

 

Partage