Engagez-vous

Participer à des actions urgentes mondiales, trouver des emplois, des annonces, des événements, des webinaires et plus

Devenir membre

© 2009 Douglas J. Klostermann - Photoshare

Égypte : Mozn Hassan visée pour son activisme en faveur des droits des femmes

Signez la petition

Mozn Hassan Urgent Action

« À: Le gouvernement égyptien :

Par conséquent, nous exhortons le gouvernement égyptien à :

  • Lever immédiatement toutes les mesures arbitraires et indûment restrictives qui empêchent Mozn Hassan et d’autres Femmes défenseuses de mener leur plaidoyer en faveur des droits humains; 
  • Cesser d’imposer des interdictions de voyager comme tentative de déstabiliser le plaidoyer légitime en faveur des droits humains ; 
  • Offrir un environnement favorable permettant à toutes les Femmes défenseuses et activistes des droits humains en Égypte d’exercer leurs droits garantis par la Constitution égyptienne et par le Pacte international sur les droits civils et politiques, auquel l’Égypte est partie.

Pourquoi est-ce important ?

Pour beaucoup, en Égypte et au-delà, Mozn Hassan reste l’activiste féministe d’influence ayant généreusement partagé avec l’ensemble de notre communauté ses aspirations, sa vision et ses stratégies en faveur d’un monde juste et égalitaire. Nous valorisons l’importance des contributions que Mozn a apportées à la lutte mondiale pour la justice de genre et rendons hommage à sa personne comme à son activisme.

Le 27 juin 2016, Mozn Hassan s’est vue interdire tout déplacement par le procureur général en rapport avec l’affaire n° 173 de 2011, plus communément connue sous le nom de l’« Affaire du financement étranger des ONG» (lien en anglais). En 2011, le gouvernement égyptien a commencé à se pencher sur le financement étranger et l’enregistrement des organisations de la société civile sous la Loi 84, une loi draconienne qui impose des restrictions injustifiées aux opérations de la société civile. Les interdictions de voyager ne sont pas une nouveauté ; cette tactique est couramment employée par le gouvernement pour réprimer les voix dissidenteset tenter de réduire au silence, entre autres, le mouvement des droits des femmes en Égypte.

Le plaidoyer de Mozn en défense des droits des femmes est largement salué à l’échelle nationale, régionale et internationale. Elle est la fondatrice et directrice générale de Nazra for Feminist Studies qui défend la réforme juridique et politique pour une égalité des genres en Égypte et apporte un soutien psycho-social aux survivant-e-s de violences. Mozn est aussi l’une des co-fondatrices et la conseillère Afrique du Nord de la Coalition internationale de Femmes défenseuses des droits humains de la région MENA (en anglais), créée afin de fournir des réponses collectives et régionales aux violations, aux risques et aux menaces auxquelles sont confrontées les Femmes défenseuses des droits humains de la région MENA. En outre, Mozn a régulièrement recours aux mécanismes de l’ONU afin de demander au gouvernement égyptien de s’acquitter de ses obligations internationales en termes de droits humains.

Nous sommes profondément attristées par le fait que Mozn ne pourra pas être parmi nous au Forum de l’AWID. Membre dévouée, Mozn s’est fortement investie au sein du comité international de planification lors des décisions stratégiques relatives au Forum de l’AWID. Elle a aussi été invitée à parler et à participer à plusieurs sessions du Forum de l’AWID pour nous faire part de ses expériences, nous aider à devenir des activistes féministes mûres et solides et rire ensemble.

Le gouvernement d’Égypte doit arrêter de harceler et de prendre pour cible Mozn Assan ainsi que tou-te-s les autres qui plaident en toute légitimité, et dans la paix, en faveur de droits humains. »

Signez la petition

Partage