Hommage aux défenseuses

Nous rendons hommage aux défenseuses des droits humains dans le monde

Devenir membre

© Pia Love

À propos de notre hommage aux défenseuses des droits humains

L’AWID rend hommage aux féministes et aux défenseuses des droits humains qui ne sont plus parmi nous, et dont les contributions à l’avancement des droits humains nous font cruellement défaut. 


Une célébration de la vie et des luttes actuelles des activistes et des défenseuses des droits humains.

Cet hommage est une exposition en ligne de portraits et biographies d’activistes pour les droits des femmes du monde entier. L'expo-photo est mise à jour chaque année à l’occasion de la Campagne de 16 jours d’action contre la violence fondée sur le genre (du 25 novembre au 10 décembre).

L'hommage aux défenseuses des droits hmains a été initié en 2012, lors du lancement du 12e Forum international de l’AWID en Turquie. Lors du 13e Forum international au Brésil, nous avons célébré activistes féministes et aux défenseuses des droits humains qui nous ont quitté ou qui ont été assassinées avec une cérémonie de dévoilement d’une peinture murale, un spectacle de danse et un rituel brésilien.

WHRD Tribute - Forum 2016 - talks (1000x470))
© Claudia Ferreira
Hommage aux Défenseuses des droits humains au Forum de l'AWID 2016

Par delà l’hommage rendu à ces femmes extraordinaires, nous tentons de faire la lumière sur le sort de toutes les défenseuses des droits humains qui ont disparu ou qui ont été assassinées.

Elles font désormais partie de notre mémoire collective et nous portons leur héritage comme un flambeau qui éclaire nos mouvements féministes et œuvrant en faveur des droits des femmes. Le fait de reconnaître que la sécurité et l’autogestion doivent être des priorités de tous nos programmes politiques est un pas essentiel pour répondre à la violence contre les femmes et les défenseuses des droits humains, et pour assurer la pérennité de nos mouvements qui œuvrent pour l’égalité de-s genre-s, les droits des femmes et la justice pour tous et toutes.

Même si plusieurs de ces femmes sont mortes, victimes d’un accident, d’une maladie ou d’une catastrophe naturelle, elles sont environ un tiers à avoir été tuées ou à être disparues en raison de leur activisme.  

Ce fut notamment le cas d’Agnes Torres, du Mexique, assassinée en raison de son identité de genre et de son orientation sexuelle, ou celui de Cheryl Ananayo, une militante écologiste originaire des Philippines, assassinée alors qu'elle luttait contre une société minière.

L’AWID a reçu des témoignages du monde entier pour nourrir cet hommage.

Nous tenons à remercier les familles et les organisations qui ont partagé leurs histoires personnelles et contribué à cette commémoration. Nous nous engageons auprès d’elles à poursuivre le travail remarquable de ces femmes et nous ne ménagerons aucun effort pour que justice soit faite dans les cas qui demeurent impunis.

Visitez l'expo en ligne