Engagez-vous

Participer à des actions urgentes mondiales, trouver des emplois, des annonces, des événements, des webinaires et plus

Devenir membre

© Adolfo Lujan | Flickr (CC BY-NC-ND 2.0)

#SOLDÉES : Un salaire vital pour les ouvrières du textile

Agir

Aux multinationales de l’habillement : Carrefour, Decathlon, Celio, Promod, Pimkie et Louis Vuitton.

Citoyen-ne, consommateur-trice, je souhaite être assuré-ée que les vêtements que j’achète sous vos marques propres, n’ont pas contribué à l’exploitation de millions de travailleurs-euses de l’industrie du textile. 

Je trouve inacceptable que les femmes et les hommes qui fabriquent vos vêtements ne gagnent pas des salaires qui leur permettent de subvenir à leurs besoins fondamentaux, quand bien même ils se situent à l’autre bout du monde, dans des pays bafouant les droits sociaux.

Ces ouvirers-ères ont contraints-tes de réaliser de nombreuses heures supplémentaires et bien souvent de s’endetter pour pouvoir vivre décemment : se nourrir, se loger, se soigner, envoyer leurs enfants à l’école, épargner... Or vivre de son travail est un droit humain fondamental que vous avez la responsabilité de garantir, notamment au regard des bénéfices colossaux que vous réalisez grâce à cette main d’œuvre bon marché.

Aussi je vous demande :

1. D’inscrire le principe du versement d’un salaire vital dans vos codes de conduite.

2. De respecter la liberté d’association dans toutes vos filières d’approvisionnement et encourager activement la collaboration avec les syndicats dans les pays de production, afin que les travailleuses et les travailleurs de l’habillement puissent s’organiser librement et défendre leurs droits.

3. D’ entamer un dialogue avec les syndicats et les organisations non gouvernementales actives dans la protection des droits du travail.

4. De vous engager publiquement en faveur d’un référentiel de salaire vital.

5. D’adaptervos propres prix d’achat (y compris leurs propres structures de coût) pour rendre possible le payement de salaires vitaux.

6. De mettre en oeuvre des programmes pilotes associant les fournisseurs, les syndicats et les organisations de défense des droits des travailleurs, destinés à élever les salaires.

7. De soutenir publiquement les revendications des travailleurs, des syndicats et des ONG en faveur d’une réévaluation des salaires minimaux pour que ceux-ci correspondent au salaire vital, et de vous engager auprès des gouvernements des pays producteurs, y compris en garantissant que la mise en oeuvre de salaires vitaux ne les conduira pas à délocaliser leur production.

8. De rendre compte en toute transparence et publiquement de vos activités, notamment en décrivant précisément vos filières d’approvisionnement et les démarches entreprises pour assurer le versement de salaires vitaux.

9. De collaborer avec d’autres entreprises, avec les syndicats et les ONG pour la mise un oeuvre d’un salaire vital (par exemple en adhérant à une initiative de vérification multipartite crédible).

10. De présenter et publier un plan d’action avec un calendrier précis pour la mise en oeuvre d’un salaire vital.

Un salaire vital est un droit humain fondamental.

En soutien aux travailleur-euse-s de l’industrie textile qui se mobilisent pour obtenir un salaire qui leur permette de vivre dignement, je signe la pétition pour un salaire vital.

Agir

Partage