L´AWID est une organisation féministe mondiale qui consacre ses efforts à la justice de genre, au développement durable et aux droits humains des femmes

Rejoindre l’AWID maintenant

© Adolfo Lujan | Flickr (CC BY-NC-ND 2.0) - modified

Comité hôte

Le Comité hôte est un groupe qui rassemble jusqu’à 7 représentant·e·s d’organisations taïwanaises, présent·e·s dans le cadre de leurs fonctions institutionnelles. Il soutient l’AWID dans la création d’une relation avec les mouvements féministes nationaux, à la fois en permettant à ces derniers de s’appuyer sur le processus du Forum pour renforcer leur organisation et leurs programmes et en veillant à ce que le Forum s’ancre dans, et s’enrichisse grâce aux expériences et luttes des réalités féministes de notre pays « hôte ».

Amy

2020 Forum Host Committee member - Amy

Amy a agi durant près de neuf ans au sein de l’association Taiwan Tongzhi (LGBT+) Hotline. Depuis le moment où elle a rejoint la hotline Tongzhi, elle n’a cessé de travailler sur les besoins et les problématiques émotionnelles et sexuelles lesbiennes. Elle participe aussi depuis longtemps à des mouvements qui adoptent un regard positif sur différents types de corps, et incitent au changement social. 

Pour en savoir plus sur Amy, consultez cet article sur le Taipei Times (En anglais) 

Grace

2020 Forum Host Committee member - Grace

Voilà plus de dix ans que Grace Tzu-Hua Huang est syndicaliste. Actuellement Secrétaire générale du Domestic Caretakers Union Taoyuan (Syndicat des travailleurs·ses domestiques de Taoyuan), elle agit en faveur de l’amélioration des conditions de travail des travailleurs·ses domestiques, l’une des dernières étapes à franchir au sein du mouvement en faveur de l’égalité de genre. Domestic Caretakers Union Taoyuan a été fondé en 2016 et constitue le premier syndicat à représenter des travailleurs·ses domestiques migrant·e·s. Le syndicat se consacre à la mobilisation et à la formation des travailleurs·ses migrant·e·s pour servir en tant que représentant·e·s en mesure d’aider les bénéficiaires à comprendre leurs propres droits à partir d’études de cas personnalisées.

Le syndicat a également établi un foyer de vacances pour travailleurs·ses domestiques migrant·e·s qui accueille le personnel résidant sur place et lui permet de  prendre un peu l’air durant les weekends, allant de pair avec la proposition de garantir aux travailleurs·ses un repos d’un jour (24 heures) par semaine. Parallèlement, le syndicat aide les travailleurs·ses domestiques migrant·e·s et leurs employeurs à éliminer le contrôle administratif via un projet d’emploi direct, amenant les deux parties à un statut d’égalité leur permettant d’établir une communication équitable.      

Hiker

2020 Forum Host Committee member - Hiker

Première personne ouvertement intersexe à Taiwan, Hiker Chiu est le·a premier·ère activiste intersexe au monde à avoir défendu et promu les droits humains des personnes intersexes sinophones et asiatiques. En 2008, iel fonda l’Organization Intersex International - Chinese (Organisation intersexe internationale - chinoise) pour aborder des sujets problématiques de droits des personnes intersexes. Iel initia le « Global Free Hugs with Intersex Movement » (Mouvement global pour des câlins offerts aux intersexes) à l’occasion de la 8ème Marche des fiertés de 2010 à Taipei, échangea sur l’expérimentation en public et appela au rassemblement de la communauté intersexe sinophone. Hiker était la seule personne invitée à représenter l’Asie à l’occasion du premier Forum intersexe international.

En 2013, iel porta la problématique intersexe auprès de l’ILGA, la plus grande organisation de droits humains LGBT au monde, lors de sa conférence régionale sur l’Asie. Iel établit ensuite le groupe Facebook Intersex Asia (Asie intersexe) pour mettre en relation la communauté intersexe asiatique. En 2015, Hiker était invité·e à représenter l’Asie et à prendre la parole au sein de la « réunion d’expertise sur la lutte contre les violations de droits humains à l’encontre des personnes intersexes », organisée par le HCDH. Au cours de la même année, iel amena six autres activistes intersexes à participer et à prendre la parole lors de la conférence asiatique de l’ILGA à Taipei. Iel fut ensuite élu·e au sein du Conseil d’administration de l’ILGA pour représenter l’Asie. En 2017, Hiker et six autres activistes intersexes asiatiques ont participé au 4ème Forum intersexe international. Avoir plus d’un·e délégué·e asiatique était une première dans l’histoire du Forum. En 2018, Hiker tenait en partenariat avec d’autres activistes intersexes asiatiques le tout premier Forum intersexe asiatique, comprenant les toutes premières déclarations intersexes asiatiques. Ensemble, iels établirent le Intersex Asia Network (réseau intersexe asiatique), présidé entre autres par Hiker.

Depuis 2015, Hiker est consultant·e dans la région de l’Asie pour Astraea, premier Fonds pour les droits humains des intersexes au monde. Hiker Chiu se consacre à l’innovation, la connexion, la protection et le développement du mouvement intersexe en Asie, poursuivant les discussions et les mises en relation avec d’autres mouvements intersexes à l’international. Hiker envisage pour l’avenir la création d’une plateforme pour les personnes intersexes asiatiques qui leur permettra de porter librement leurs opinions et de créer des espaces accueillants pour vivre.      

繁體中文   |  Español   |  English

Catta

2020 Forum Host Committee member - Catta

YuHsuan CHOU préfère que les gens l’appellent “Catta”. Bien qu’elle ait obtenu sa licence du département de littérature anglaise, celle-ci n'a jamais pu terminer son master en interprétation et traduction. Elle a par la suite rejoint un club d'étudiants à l'université et commencé à participer à des mouvements sociaux. N’ayant que peu consacré de temps à la littérature anglaise, elle a plutôt choisi de se tourner vers les questions d’ordre social. La plupart du temps, elle a traité des questions liées au genre et aux droits humains, ainsi qu’au travail, à l’université.

Elle a été élue présidente du syndicat des jeunes travailleur·e·s de Taïwan 95 (YLU95, 台灣青年勞動九五聯盟) en 2015 et créé le syndicat industriel taïwanais des organisations à but non lucratif (NPOIU, 台灣非營利組織產業工會), dont elle est aujourd’hui la présidente. Elle travaille actuellement à la fondation Awakening (婦女新知基金會) en tant que secrétaire générale. 

 

Hsiao-Chuan

2020 Forum Host Committee member - Hsiao

Professeure à l'Institut supérieur d'études sur la transformation sociale de l'Université Shih Hsin de Taipei, elle est la première universitaire à se pencher sur les questions de migration liées au mariage à Taïwan. Ses publications analysent les questions relatives aux immigrant·e·s, aux travailleur·e·s migrant·e·s, à la citoyenneté, à l'autonomisation et au mouvement social.

Hsia est également une activiste qui lutte pour l’autonomisation des femmes immigrantes et la création d’un mouvement im/migrant à Taïwan et dans la région Asie-Pacifique. Elle a lancé en 1995 les programmes chinois en faveur des migrant·e·s venu·e·s en vue d’un mariage, ce qui a conduit à la création de la TransAsia Sisters Association de Taïwan, de même que cofondé l'Alliance pour une législation en matière de droits humains des immigrant·e·s et migrant·e·s. Elle a servi comme responsable de diverses organisations régionales et internationales, notamment la Mission Asie-Pacifique pour les migrant·e·s, Asia Pacific Women Law and Development (Droit et développement pour les femmes d’Asie Pacifique), Alliance of Marriage Migrants Organizations for Rights and Empowerment (Alliance d’organisations de migrant·e·s venu·e·s en vue d’un mariage en faveur des droits et de l’autonomisation) et International Migrants Alliance (Alliance internationale des migrant·t·e·s).

Les recherches de Hsia, axées sur la pratique, l'ont amenée à collaborer étroitement avec les organisations d’im/migrant·e·s dans ses recherches et ses publications, en plus d’occuper le poste de rédactrice en chef adjointe du journal Action Research.

 

Jocelyn

2020 Forum Host Committee member - Jocelyn

Tuhi Martukaw (Jocelyn Ting-Hui Hung Chien) est originaire de la communauté Kasavakan du peuple Pinuyumayan de Taïwan. Elle est titulaire d'une licence en diplomatie de l'université nationale Chang-Chi de Taïwan et d'une maîtrise en études européennes de l'université de Hambourg, en Allemagne. Elle oeuvre actuellement en tant que coordonnatrice et fondatrice du groupe de travail LIMA sur la jeunesse autochtone de Taïwan, est membre du conseil d'administration de l'Association pour les politiques relatives aux peuples autochtones de Taïwan et effectue un doctorat en communication. Femme autochtone active à tous les niveaux, elle a été la coprésidente du Caucus mondial des jeunes autochtones, un groupe de travail officiellement reconnu par l'Instance permanente des Nations unies sur les questions autochtones, de 2010 à 2015. Elle a par ailleurs fondé le groupe de travail LIMA sur la jeunesse autochtone de Taïwan en 2013 avec l’objectif de connecter les jeunes autochtones au-delà des frontières et des continents, de partager des points de vue et des expériences, de contribuer à la lutte pour leurs droits et de renforcer leur capacité à assumer la responsabilité de poursuivre leur héritage culturel et de défendre l'égalité et la justice.

En 2014, elle a entamé son travail de journaliste autochtone. À partir d’expériences de participation sociale communautaire, elle tente de traduire les enseignements qu'elle a retenus et les informations recueillies par le biais de courts documentaires et reportages afin d'exprimer ses opinions sur certains problèmes, et de mettre en évidence l’essence des points de discorde en partant du point de vue des autochtones. En mars 2020, elle a réorienté sa carrière dans une direction plus politique et commencé à travailler au Parlement, déterminée à faire progresser les droits des peuples autochtones et les droits humains en s'impliquant directement dans la politique.